Comment devenir consultant en management ? Quelles sont les qualités requises ?

La vie d’entreprise n’est pas exempte de problèmes. Parfois, faire appel à de l’aide externe pour résoudre la situation est bénéfique pour la société. C’est là qu’intervient le consultant en management.

Être consultant en management c’est quoi ?

Le consultant en management est un professionnel dans l’analyse et la gestion de problèmes ponctuels d’une entreprise cliente. Ce prestataire extérieur peut intervenir sur différents niveaux que ce soit en marketing, en production en ressources humaines, en finance, en informatique. Il est amené à apporter des solutions face à diverses problématiques rencontrées par la société. Sa principale mission est donc de mettre en œuvre des outils et des méthodes pour améliorer son fonctionnement et sa performance.

Être un consultant en management c’est donc accompagner les entreprises dans leurs prises de décisions. Il doit être capable de résoudre des problèmes d’ordre managérial et organisationnel en proposant des solutions innovantes. Ainsi, le consultant en management sera tenu de mettre en place de mesures de gestion de crise.

Quelles qualités pour être un bon consultant en management ?

Pour assurer pleinement la fonction de consultant en management, beaucoup de qualités sont prérequises.

Ce prestataire externe est amené à analyser les besoins et les attentes de l’entreprise cliente afin d’établir des diagnostics et de définir les moyens à déployer par rapport à la situation existante. Avoir un esprit d’analyse et de synthèse élevé est primordial pour un consultant en management.

La plupart du temps, des réticences se créent dans les services à restructurer. Il devra donc s’armer d’une grande aisance relationnelle pour avoir une qualité d’échange avec le personnel. En excellent communicant, tant à l’oral qu’à l’écrit, il saura véhiculer clairement les idées et les objectifs. C’est avec diplomatie et en vif négociateur qu’il saura s’imposer face aux dirigeants occupés.

Par ailleurs, les risques que diverses contraintes puissent assaillir les missions ne sont pas à écarter. Face aux tournures qu’elles peuvent prendre, un bon consultant en management doit savoir s’adapter et être flexible à toute éventuelle situation. Entre autres, sa capacité à reprioriser son organisation et ses activités doit être élevée.

Ensuite, muni d’un fort sens de créativité, il est capable de participer à la recherche de solutions adaptées et proposer des idées innovantes. En leader, il sait faire adhérer les autres à sa vision stratégique.

Pourquoi la formation continue et l’e-learning sont-ils importants ?

Pour être de taille à faire ce métier, de solides bases sont requises, car il implique plusieurs compétences techniques. Entre autres, ce consultant en gestion doit maîtriser des logiciels d’analyse quantitative et qualitative. Des compétences en négociation et gestion financière sont également souhaitées. La maitrise des techniques du management et organisation sont bien sûr un must. Ainsi, pour devenir consultant en organisation, il est recommandé d’avoir un bac + 5, soit un Master 2, spécialisé dans le domaine du management. En général, ce cursus se trouve dans des écoles de commerce ou de gestion.

Métier très recherché, certes les jeunes diplômés représentent à eux seuls la moitié des recrutements. Toutefois, pour assoir sa crédibilité et son expertise aux yeux des clients, avoir un diplôme ne suffit pas. Le consultant en management devra se placer dans une logique de formation continue. En effet, l’entreprise vit dans un environnement en perpétuelle évolution. Les donnes changent régulièrement. Le consultant en organisation a tout intérêt à effectuer des mises à jour régulières de ses connaissances. Comment ? En se formant lui-même grâce aux offres d’e-learning.

La numérisation de l’enseignement a ainsi permis l’émergence d’une génération autodidacte. Véritable levier de performance, l’internet favorise un apprentissage à distance et personnalisé. Le consultant en management pourra gérer lui-même son temps. Il est libre de choisir la matière qui convient à ses besoins. Il aura accès à une multitude de compétences certifiées. Grâce à une mise à jour continue des cours, il sera à même de proposer des solutions non obsolètes et adaptées à la réalité à ses clients.

Bref, l’e-learning permet au consultant en management de gagner en autonomie, de se renforcer dans ses activités tout en se perfectionnant et en gagnant en expertise. À l’issu des formations, il ajoutera des certifications à son CV et montera vite les échelons. En multipliant les expériences, de consultant junior il passera à senior avant de devenir manager. Ainsi, en se démarquant de la sorte, les recherches de clients se feront aisément.

Quel tarif appliquer ?

Lorsque vous êtes dans le métier de consultance, deux possibilités s’offrent à vous concernant votre rémunération. Si vous travaillez en collaboration avec un cabinet, vous ne pourrez pas fixer vos tarifs. Ils vous seront dus mensuellement. Par contre, si vous travaillez à votre propre compte, vous estimerez vous-même vos prix. Un point plutôt délicat. En effet, un tarif bon marché nuirait à votre crédibilité. Un prix trop élevé vous éjectera hors de la course étant donné la concurrence.

Un consultant en management indépendant doit alors prendre en compte plusieurs facteurs pour estimer sa grille tarifaire. Entre autres, les prix pratiqués dépendent du contexte de la mission, de sa durée, du secteur d’activité du client, de son secteur géographique et bien sûr de ses propres compétences. D’une manière générale, le tarif pratiqué est à la journée. Il gagnera davantage en augmentant son taux journalier tout en tenant compte bien évidemment des prix des concurrents, de celui dont l’entreprise est prête à payer sans léser ses propres charges.

Shares
Share This