Kanban : les principes de cette méthodologie

Kanban : les principes de cette méthodologie

Créée au Japon, la méthode Kanban se base sur l’amélioration continue afin d’éviter les stocks et de produire sans gaspillage. Explications.

La méthodologie Kanban est issue de l’industrie automobile au Japon. Elle a été créée par Taiichi Ōno pour Toyota en 1950 dans le but d’optimiser sa capacité de production afin d’être compétitive face aux entreprises américaines. La méthodologie Kanban est une méthode de travail flexible qui s’adapte aux besoins en constante évolution des entreprises. Elle permet aux équipes de travailler de manière efficace et efficace en suivant un processus clairement défini.

La méthode Kanban est fondée sur l’approche Lean, c’est-à-dire sur l’amélioration continue des processus de production. Elle permet une gestion de la production sans gaspillage.

La méthode Lean est fondée sur quatre principes évidents :

  • Réduire les coûts de production
  • Éviter la surproduction
  • Diminuer les délais
  • Produire avec la meilleure qualité possible

L’approche Kanban est une méthode qui permet de gérer les stocks en produisant selon les demandes. L’objectif principal est d’équilibrer la production et la demande.

Kanban : Principe

Contrairement à la plupart des entreprises qui choisissent un système push qui ne tient pas compte de la demande des consommateurs, Kanban impose un système pull, déclenché par la consommation des clients. L’idée est donc de produire un produit lorsqu’il est demandé et dans la quantité demandée.

Il faut limiter la production d’un poste aux besoins exacts du poste suivant dans la chaîne de travail. Le poste le plus en aval ne doit produire que pour répondre à la demande des clients. Le système Kanban est donc le système d’information qui permet de faire remonter rapidement les besoins de l’aval vers l’amont.

L’approche Kanban permet de contrôler visuellement le flux de travail. Elle consiste à observer la façon de travailler de l’entreprise afin de l’améliorer par la suite. De plus, cette méthode flexible permet à l’équipe de suspendre à tout moment le processus de production afin de résoudre un problème bloquant ou une urgence.

Kanban : les principes de cette méthodologie
credits @surface

Kanban : Fonctionnement

Kanban signifie “étiquette” en japonais. La méthode Kanban utilise un système de cartes ou d’étiquettes, appelées Kanban, qui correspondent à une commande spécifique du client. C’est cette commande qui déclenche la chaîne de production. Ces cartes indiquent en permanence les tâches à effectuer, le moment où elles doivent être réalisées, et les tâches déjà effectuées (stock disponible, par exemple).

Le Kanban est donc à la fois le support et le véhicule des informations échangées entre deux postes de travail. Ces informations sont transmises à la fois par les renseignements inscrits sur le Kanban, mais également par la circulation des Kanbans entre les postes de travail. Ce principe permet de limiter l’en-cours de stock et donc le gaspillage, notamment en cas de défaut détecté en aval de la chaîne de fabrication.

Il s’agit d’un excellent outil visuel qui assure une meilleure collaboration et une meilleure communication en temps réel, ainsi qu’une bonne circulation de l’information concernant les tâches à exécuter. L’utilisation d’un tableau de bord permet de mieux suivre les différentes étapes d’un projet et de s’assurer que tout le monde est au courant des dernières mises à jour.

La méthode Kanban est basée sur quatre principes :

  • Commencez par ce que vous faites actuellement : la méthode Kanban utilise les processus déjà en place et encourage une amélioration de ces processus.
  • Acceptez d’appliquer des changements progressifs : les collaborateurs sont généralement résistants aux changements trop brutaux et radicaux. L’équipe doit accepter d’améliorer le système en place par des changements progressifs.
  • Respectez le processus actuel, les rôles, les responsabilités et les titres : Afin de faciliter les changements à venir, il faut éliminer la crainte du changement, notamment en maintenant et en respectant les rôles, les responsabilités et les titres professionnels actuels de chacun.
  • Leadership à tous les niveaux : collaborateurs ou cadres supérieurs, tous les actes de leadership au sein de l’organisation doivent être encouragés.

Dans la méthode Kanban, on distingue cinq bonnes pratiques :

  • La visualisation : afin de comprendre comment fonctionnent les dispositifs en place et connaître l’état du projet, il est essentiel de visualiser le flux de travail (workflow). Pour cela, utilisez un tableau dont chaque colonne représente une étape (à faire, ouvert, en cours, en test, terminé). Chaque tâche évolue jusqu’à ce qu’elle soit achevée.
  • La limitation du nombre de tâches en cours : chaque étape du tableau ne peut contenir qu’un nombre maximum de tâches en même temps, défini en fonction des capacités de l’équipe. Lorsqu’une tâche est terminée, une nouvelle peut alors être ajoutée.
  • La gestion du flux : il est essentiel de suivre, mesurer et consigner le déroulement du travail à travers chaque étape du tableau. Le but est de connaître la vitesse et la fluidité du travail.
  • L’explicitation des normes de processus : les règles du système Kanban doivent être formulées clairement et sans ambiguïté afin de s’assurer que l’équipe comprenne le travail réalisé et les améliorations futures.
  • L’identification des opportunités d’amélioration : une fois que l’équipe a compris les théories sur le travail, les processus et les risques, elle sera capable de discuter d’un problème ou d’un blocage auquel elle est confrontée et de trouver des améliorations à mettre en place.

Kanban : Avantages et inconvénients

Avantages

Le principal avantage de la méthode Kanban est qu’elle évite la surproduction. Ainsi, les matières premières ne sont livrées que lorsqu’elles sont nécessaires, ce qui réduit les coûts de stockage et les pertes. 

Dès que la circulation des Kanban (étiquettes) s’arrête, cela signifie qu’il y a un problème dans la production. Ce système permet donc de détecter rapidement les problèmes et de pouvoir agir au plus vite.

L’approche Kanban est flexible : il est possible de suspendre ou de décaler des tâches pour gérer des points bloquants ou des tâches plus urgentes.

Enfin, cette méthode encourage la collaboration au sein de l’équipe pour résoudre les problèmes.

Inconvénients

La méthode Kanban ne convient pas à tous les domaines d’activité. Elle est particulièrement adaptée à la production de pièces uniques en grande série (par exemple dans l’industrie automobile).

Un dysfonctionnement du système Kanban peut entraîner l’arrêt de la chaîne de production, de même que la perte d’étiquettes peut provoquer des difficultés.

Bien que l’approche Kanban ait été conçue pour rationaliser la production en réponse à une demande en constante évolution, le système ne fonctionne pas lorsque la demande est trop irrégulière.

Enfin, il est essentiel de former vos équipes aux règles de la méthode Kanban pour éviter les erreurs.

En conclusion

La méthode Kanban est principalement utilisée dans le secteur de la production industrielle. Elle consiste à déclencher la production en fonction des commandes des clients, afin d’éviter tout stockage inutile. Cette approche permet d’optimiser la réactivité de l’équipe, de favoriser la collaboration pour résoudre les problèmes et d’améliorer la qualité de travail ainsi que les processus de production actuellement mis en œuvre.

Plus d’articles :

Vous n'êtes pas sûr qu'une formation soit faite pour vous ?

Nos conseillers peuvent diagnostiquer pour vous les formations et certifications les plus adaptées à vos projets et vos ambitions de carrière !