Cybersécurité : C’est quoi ?

Cybersécurité : c'est quoi ?

Qu’est ce que la cybersécurité ?

La cybersécurité consiste à protéger les ordinateurs, les serveurs, les appareils mobiles, les systèmes électroniques, les réseaux et les données contre les attaques malveillantes. On l’appelle également sécurité informatique ou sécurité des systèmes d’information. Vous pouvez la rencontrer dans de nombreux contextes, de l’informatique d’entreprise aux terminaux mobiles. Elle peut être divisée en plusieurs catégories.

  • La sécurité réseaux consiste à protéger le réseau informatique contre les intrus, qu’il s’agisse d’attaques ciblées ou de malwares opportunistes.
  • La sécurité des applications vise à protéger les logiciels et les appareils contre les menaces. Une application corrompue pourrait ouvrir l’accès aux données qu’elle est censée protéger. Un système de sécurité fiable se reconnaît dès l’étape de conception, bien avant le déploiement d’un programme ou d’un appareil.
  • La sécurité des informations veille à garantir l’intégrité et la confidentialité des données, qu’elles soient stockées ou en transit.
  • La sécurité opérationnelle comprend les processus et les décisions liés au traitement et à la protection des données. Les autorisations des utilisateurs pour l’accès au réseau et les procédures qui définissent le stockage et l’emplacement des données relèvent de ce type de sécurité.
  • La reprise après sinistre et la continuité des opérations spécifient la manière dont une entreprise répond à un incident de cybersécurité ou tout autre événement causant une perte des opérations ou de données. Les politiques de reprise après sinistre régissent la manière dont une entreprise recouvre ses opérations et ses informations pour retrouver la même capacité de fonctionnement qu’avant l’événement. La continuité des opérations se réfère au plan sur lequel s’appuie une entreprise tout en essayant de fonctionner sans certaines ressources.
  • La formation des utilisateurs finaux porte sur le facteur le plus imprévisible : les personnes. Tout le monde peut accidentellement introduire un virus dans un système habituellement sécurisé en ne respectant pas les bonnes pratiques de sécurité. Apprendre aux utilisateurs à supprimer les pièces jointes suspectes et à ne pas brancher de clés USB non identifiées est essentiel pour la sécurité d’une entreprise.

Quel est son but ?

La cybersécurité est la mise en œuvre d’un ensemble de techniques et de solutions de sécurité pour protéger la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité des informations. Cette protection doit couvrir tout le cycle de vie des données, de leur génération et traitement, à leur transfert, stockage et élimination.

Qui a créé la cybersécurité ?

Norbert Wiener. La création du mot « cybernétique » revient à un professeur au Massachusetts Institute of Technology (mit), Norbert Wiener.

Quand cela a commencé ?

Ce nouveau domaine de la science a été introduit en 1948 par Norbert Wiener, chercheur mathématicien américain, dans son livre intitulé ‘Cybernetics, Control and Communication in the Animal and the Machine’.

Quels sont les trois principes fondamentaux du monde de la cybersécurité ?

Principes fondamentaux de la cybersécurité

  • Déterminer quels sont les biens. 
  • Évaluer les menaces et les risques. 
  • Appliquer des mesures de protection et en assurer le suivi.

Qui est concerné ?

Dans une entreprise, les dirigeants sont responsables de l’intégrité et de la confidentialité des données qui circulent pour son activité. En tant qu’employeur, il s’agit également de protéger les salariés en ce qui concerne leurs informations personnelles.

Pourquoi choisir la cybersécurité ?

La principale mission de l’expert en cybersécurité est de protéger les données ainsi que la fiabilité du système informatique d’une entreprise. Pour cela, il est amené à gérer certaines missions durant son activité :

  • Diagnostiquer le système d’information de l’entreprise dans le but de détecter les éventuelles failles.
  • Proposer un panel de solutions pour sécuriser les informations et les données de l’entreprise.
  • Mettre en place les différents processus et chartes de sécurité.
  • Assurer la pérennité des systèmes de sécurité.
  • Adapter les systèmes de sécurité en fonction des nouvelles menaces et de l’évolution des technologies.

Des connaissances poussées des systèmes de sécurité informatique sont indispensables pour pouvoir briguer ce poste. Un bon spécialiste en sécurité informatique doit pouvoir posséder une multitude de connaissances informatiques (pare-feu, gestion des accès réseau, cryptologie, etc.) et surtout mises à jour de façon régulière. Avoir un esprit de synthèse et une vision globale d’un système font partie des qualités primordiales que doit posséder un expert pour mener à bien ses missions. En plus de sa réactivité face à un souci de sécurité, il doit pouvoir être doté d’une certaine pédagogie tout en étant un bon communicant afin de garantir une bonne entente avec ses collaborateurs.

Comment devenir cybersécurité ?

Pour devenir expert en cybersécurité, une formation généraliste supérieure dans les métiers de l’informatique et du multimédia en école web, ou une formation en école informatique ou en école d’ingénieur est requise. Généralement, l’obtention d’un Master, soit un équivalent Bac+5, vous sera demandé(e). 

Que vous soyez expert ou non en cybersécurité, ayant passé un diplôme de cybersécurité ou non, Skills4All vous propose une formation certifiante en cybersécurité 100% en digital learning pour celles et ceux qui souhaitent obtenir des connaissances dans ce domaine qui lui est connu ou encore inconnu.

Qui est responsable de la cybersécurité ?

Dans une entreprise, les dirigeants sont responsables de l’intégrité et de la confidentialité des données qui circulent pour son activité. En tant qu’employeur, il s’agit également de protéger les salariés en ce qui concerne leurs informations personnelles.

Les entreprises peuvent internaliser les compétences dans le domaine de la cybersécurité grâce à une DSI (Direction des Systèmes d’Information). L’intervention d’un expert extérieur est également une bonne pratique. En effet, les audits IT permettent le contrôle et l’analyse des processus mis en place pour assurer une cybersécurité optimale.

Cybersécurité : c'est quoi ?
credits @surface

Qu’est-ce qu’un expert cybersécurité ?

L’expert en cybersécurité ou expert en sécurité informatique est responsable de la fiabilité du système informatique et en assure la sûreté.

Pour cela, il analyse les risques et effectue des audits de la sécurité des systèmes informatiques, il met en œuvre et assure le suivi du dispositif de sécurité Internet et est chargé de la communication dans l’entreprise des enjeux liés à la cyber sécurité informatique (il communique notamment les processus à suivre). Enfin, l’expert en cybersécurité assure une veille technologique et réglementaire (identification de nouveaux virus, de nouveaux risques, etc.).

Où travaille un expert en cybersécurité ?

Travaillant généralement pour une Entreprise de Services Numérique ou ESN, l’expert en cybersécurité prévient les risques de piratages informatiques et de hacking en anticipant et en empêchant les intrusions dans les bases de données.

Quel est le salaire d’un cybersécurité ?

Professionnels recherchés, les salaires proposés sont en conséquence : entre 3 000 et 3 300 € pour un débutant. entre 3 750 et 5 800 € pour un profil senior. En freelance, les honoraires d’un consultant en cybersécurité s’établissent aux environs de 600 € la journée. 

Comment se reconvertir ?

Les candidats “naturels” à la reconversion en cybersécurité sont les profils déjà formés en IT : développeurs, ingénieurs en informatique, en génie logiciel, en systèmes et réseaux, spécialistes du cloud, du big data, etc. C’est normalement pour ces profils que la montée en compétences sera la plus aisée.

Quelle est la différence entre la sécurité informatique et la cybersécurité ?

La cybersécurité consiste à protéger les ordinateurs, les serveurs, les appareils mobiles, les systèmes électroniques, les réseaux et les données contre les attaques malveillantes. On l’appelle également sécurité informatique ou sécurité des systèmes d’information.

Comment fonctionne la cybersécurité en France ?

Premièrement, la cybersécurité s’appuie sur des protocoles cryptographiques utilisés pour chiffrer les emails, les fichiers et les autres données sensibles. Cela permet non seulement de protéger les informations qui sont transmises, mais également de se prémunir contre la perte ou le vol.

Quelles sont les types de cybermenaces ?

Les menaces contrées par la cybersécurité sont au nombre de trois :

  • La cybercriminalité comprend des acteurs isolés ou des groupes qui ciblent des systèmes pour des gains financiers ou pour causer des perturbations.
  • Les cyberattaques impliquent souvent la collecte d’informations pour des raisons politiques.
  • Le cyberterrorisme vise à saper les systèmes électroniques pour entraîner panique ou peur.

Mais comment ces acteurs malveillants font-ils pour prendre le contrôle de systèmes informatiques ? Voici quelques méthodes courantes utilisées pour mettre à mal la cybersécurité :

Programmes malveillants : Les malwares désignent des logiciels malveillants. Le malware, l’une des cybermenaces les plus courantes, est un logiciel créé par un cybercriminel ou un hacker pour perturber ou endommager l’ordinateur d’un utilisateur. Souvent propagé via la pièce jointe d’un email indésirable ou un téléchargement d’apparence sûr, le malware peut être utilisé par les cybercriminels pour gagner de l’argent ou lors de cyberattaques sur fond de politique.

Il existe de nombreux types de malwares différents, notamment :

  • Virus : un programme pouvant se dupliquer qui s’attache à un fichier sain et se propage dans tout le système en infectant les fichiers à l’aide d’un code malveillant.
  • Cheval de Troie : type de programmes malveillants se faisant passer pour des logiciels authentiques. Les cybercriminels piègent les utilisateurs en téléchargeant des chevaux de Troie dans leur ordinateur pour endommager ou collecter des données.
  • Spyware : un programme espion qui enregistre secrètement les actions d’un utilisateur au profit des cybercriminels. Par exemple, un spyware peut enregistrer des coordonnées bancaires.
  • Ransomware : un malware qui verrouille les fichiers et les données de l’utilisateur sous menace de les effacer si une rançon n’est pas payée.
  • Adware : un logiciel publicitaire qui peut être utilisé pour propager un malware.
  • Botnets : des réseaux d’ordinateurs infectés par des malwares que les cybercriminels peuvent utiliser pour effectuer des tâches en ligne sans l’autorisation de l’utilisateur.

Injection SQL : Une injection SQL (Structured Query Language, ou langage de requête structurée) est un type de cyberattaque utilisé pour contrôler et voler les données d’une base de données. Les cybercriminels exploitent les vulnérabilités dans les applications orientées données pour insérer du code malveillant dans une base de données via une déclaration SQL malveillante. Ils gagnent ainsi l’accès à des informations sensibles contenues dans ladite base.

Attaques par phishing : Le phishing désigne le fait, pour des cybercriminels, d’envoyer des emails qui semblent provenir d’une entreprise légitime pour demander des informations sensibles à leurs victimes. Les attaques de phishing servent souvent à tromper les utilisateurs pour récupérer leurs coordonnées bancaires et d’autres informations personnelles.

Attaque dite de l’homme du milieu : Une attaque dite de l’homme du milieu désigne un type de cybermenace consistant à intercepter la communication entre deux individus pour leur voler des données. Par exemple, sur un réseau wifi non sécurisé, un cybercriminel pourrait intercepter les données transitant entre l’appareil de la victime et le réseau.

Attaque par déni de service : Une attaque par déni de service désigne le fait, pour les cybercriminels, d’empêcher un système informatique de répondre à des requêtes légitimes en surchargeant les réseaux et les serveurs avec du trafic. Le système devient ainsi inutilisable, empêchant une entreprise de mener à bien l’essentiel de ses tâches.

Plus d’articles :

Vous n'êtes pas sûr qu'une formation soit faite pour vous ?

Nos conseillers peuvent diagnostiquer pour vous les formations et certifications les plus adaptées à vos projets et vos ambitions de carrière !