Skills4All

Dans la méthodologie Scrum, existe-t-il un sprint 0 ? Lors des formations, les apprenants ont tendance à répondre à cette question par une phrase telle que “Bien sûr qu’il existe un Sprint 0, dans toutes les entreprises où nous avons travaillé, nous avons rencontré un sprint 0, pour constituer l’infrastructure qui va bien pour le développement.”. Cependant, cette affirmation est fausse. Il n’existe pas de sprint 0 dans la méthodologie Scrum, découvrez pourquoi.

Découvrir nos formations en ligne

La fin d’un sprint se caractérise par un incrément de produit

A la fin d’un sprint, on doit pouvoir montrer un incrément de produit qui peut potentiellement être mis en production. C’est à ça que sert une itération. Une itération ne sert pas à construire un environnement,  à outiller, ou à se doter. Un sprint est fait pour livrer un utilisateur. Ou du moins, à montrer des fonctionnalités qui fonctionnent et qui puissent être mises en production par le Product Owner. Donc il est hors de question de terminer un sprint sans rien avoir à montrer à un utilisateur, sans ne rien avoir construit de visible pour l’utilisateur. Alors pour Scrum, c’est très clair, il ne peut pas y avoir des sprint 0 car à la fin de travaux d’architecture ou d’infrastructure il n’y a rien à montrer. On a juste monté ce qu’il fallait au niveau du data center, des boîtes de stockage, de la virtualisation, des composantes, qui va juste permettre de travailler. Tout cela ne s’appelle en aucun cas un sprint 0.

Les travaux préparatoires

En réalité, tout ce qui a été décrit précédemment s’appelle  des travaux préparatoires. D’ailleurs; on le dit très bien dans Scrum. En effet, on dit que si l’infrastructure n’est pas en place pour permettre les travaux de développement, et bien à ce moment, l’entreprise n’est pas prête pour ce projet là. Il faut préparer l’environnement qui va bien, pour permettre au premier sprint de s’exécuter. C’est pour ça qu’il n’y a pas de sprint 0. Et c’est pour ça également qu’une livraison itérative et incrémentale pilotée par Scrum fait partie, tout naturellement d’une gestion de projet classique qui elle doit avoir anticiper les besoins en infrastructure, doit les avoir chiffré, bien entendu puisque c’est pas parce que je fais du scrum que j’ai pas besoin de budget, c’est pas parce que je fais du scrum que j’ai pas un idée de la temporalité des choses, c’est pas parce que je fais du scrum que je n’ai pas de délai ! Bien sûr que non. Donc un développement en scrum, en mode itérative incrémental, bien sûr il est embarqué dan un projet qui est plus vaste, qui est chiffré qui est suivi et donc ce projet doit avoir prévu la mise en place de l’infrastructure qui va bien pour permettre à la livraison itérative et incrémentale de se dérouler. Voila pourquoi il n’y a pas de sprint 0, et voilà pourquoi dans le même temps, je vous l’ai fait un peu rapide, tout ça soit intégré dans une gestion de projet classique.

Découvrir nos formations en ligne

Shares
Share This