Formation Lean Six Sigma : Yellow Belt, Green Belt, Black Belt

Le Lean six sigma est une méthode qui vise à améliorer la qualité et lefficacité des processus en éliminant lesfauts et les gaspillages. Il y a trois niveaux de ceinture de six sigma : Yellow Belt, Green Belt et Black Belt. Les ceintures jaunes sont lesbutants qui ont une connaissance de base de la méthode. Les ceintures vertes ont une plus grande expérience et sont capables de mener des projets damélioration de la qualité. Les ceintures noires sont les experts en six sigma et sont capables de mener des projets complexes.

FAQ

Questions fréquentes

Cet espace vous permet d’accéder aux réponses des questions les plus fréquemment posées par les apprenants.

Et une méthode qui permet d’améliorer la performance de n’importe quel processus d’entreprise et c’est une méthode issue de l’industrie automobile et électronique.

Mais les outils avec la méthode Lean Six Sigma est utilisable dans tous les secteurs d’entreprise car on peut améliorer, par exemple : 

  • des processus de production, 
  • des processus de service, 
  • des processus informatiques, 
  • des processus de conception de produits, 
  • des processus description de signature de contrat, 
  • de relation client, 

Bref tout type de processus.

Cette méthode est particulièrement puissante car elle allie deux grandes méthodes. 

Le “Lean” qui vise à éliminer le gaspillage et à faire en sorte que le processus soit le plus fluide possible c’est-à-dire que toutes les activités soient réalisées de la manière la plus efficiente possible.

Et la deuxième méthodologie, c’est “Six Sigma”.  Elle permet d’améliorer la qualité de ce qui est réalisé pendant le processus et en essayant de réduire le nombre de défauts et d’erreurs. 

Et donc la méthodologie “Lean” ajoutée à la méthodologie “Six Sigma” font en sorte de pouvoir améliorer les processus les plus complexes comme les plus simples et de leur donner le niveau de performance et de qualité attendue.

Aujourd’hui, le Lean Six Sigma est toujours d’actualité car cette méthode permet de rendre un processus efficace avant de le digitaliser, c’est pourquoi aujourd’hui de nombreuses entreprises utilisent le Lean Six Sigma pour rendre performant un processus avant de le digitaliser entièrement.

Dans beaucoup d’entreprises, le travail est organisé sous forme de processus, même si ces processus ne sont pas toujours documentés, par exemple :
dans une entreprise la signature d’un contrat,

  • la création d’un nouveau produit,
  • la création d’un nouveau service,
  • la gestion des réclamations,
  • la gestion des incidents,etc.

Ce sont tous des processus qui impliquent le travail de nombreuses personnes à l’intérieur et parfois à l’extérieur de l’entreprise. Lorsque, ces processus sont documentés, c’est-à-dire que l’on explique qui va faire quoi, à quel moment, sur quel outillage, ces processus deviennent particulièrement performants car chacun comprend quelle est son activité et à quelle étape il doit réaliser son activité.

Dans l’entreprise, lorsque ces processus sont documentés, il est possible de détecter les activités qui posent problème, qui ralentissent les activités avales, les manques d’information en amont qui sont utilisés à une étape, c’est ce que l’on appelle, par exemple : les gaspillages.

De la même manière, un processus fonctionne bien s’il est réglé, par exemple : un processus d’adhésion pour trouver un contrat d’assurance ou de santé dans une compagnie d’assurance ou une compagnie de mutuelle. Si les informations ne sont pas correctement enregistrées dans un outil ou un logiciel, les dossiers ne seront pas correctement traités en aval, il peut manquer des informations, elles peuvent être incorrectement renseignées, bref un moment donné le processus s’enraye et les dossiers ne sont pas bien traités.
C’est typiquement ce que l’on cherche à identifier et à éradiquer dans le cadre d’une démarche d’une amélioration de processus comme Lean 6 Sigma.

D’autre part, une fois que les gaspillages sont éradiqués, une autre dimension du Lean Six Sigma qui est importante, c’est la régularité du traitement des dossiers, par exemple : si on est dans le cas de l’exemple précédent il s’agit lorsque le dossier est traité par une personne elle se retrouve avec le même niveau de qualité d’une autre personne et donc du point de vue du client tous les clients ont la même qualité de service qui répond à cette demande à ce besoin, et la méthode Lean Six Sigma est la plus adaptée et donnera les meilleurs résultats.

À la question, pourquoi le Lean Six Sigma ? La réponse est tout simplement que toute entreprise a parfois sans le savoir de nombreux processus et que pour ces processus soit efficace, régulière et de qualité, il est nécessaire d’utiliser une méthode d’amélioration qu’il soit standardisé, qui dispose de retour d’expérience de nombreuses années et c’est typiquement ce qu’apporte la méthodologie Lean 6 Sigma.

Il n’y a pas de standard dans le Lean Six Sigma car beaucoup d’entreprises ont créé leur propre approche du Lean Six Sigma du fait qu’elle avait des besoins différents et elle provenait d’industries différentes, de domaines différents.

La difficulté est d’avoir un programme standard de compétences sur les métiers du Lean Six Sigma. Aujourd’hui, il existe plusieurs grandes certifications au Lean Six Sigma, il existe des normes ISO qui expliquent le fonctionnement d’une équipe Lean Six Sigma, il existe un standard américain qui s’appelle l’ASQ (American Standard Quality) et il existe un autre standard américain l’IASSC (International Association for Six Sigma Certification).

Les programmes et les compétences changent en fonction de ces certifications, aujourd’hui il est recommandé de te tourner vers des certifications internationalement reconnues comme l’IASSC, l’ASQ ou ISO.

En effet, les programmes de certification et les formations issues d’entreprises différentes ne sont pas équivalents, ce qui ne facilite pas l’acquisition des compétences, la circulation des compétences et la reconnaissance des compétences.

Une recommandation est de se former et de se certifier sur des standards internationaux de manière à pouvoir échanger ces compétences, les valoriser sur un CV et les faire valoir auprès d’un employeur ou d’un client final.

Dans le choix de l’organisme de certification, il est important de vérifier que la certification est internationalement reconnue, qu’elle dispose au moins 3 niveaux qui sont le Yellow belt, le niveau Green Belt et le niveau Black Belt. Et il doit présenter un corpus de connaissances précis, traduit dans des programmes de formation largement reconnu dans le monde et qu’il est possible de se faire certifier en ligne idéalement pour facilement passer la certification et de la faire rapidement valoriser sur son CV.

Dans la méthode Lean Six Sigma qui est une méthode d’amélioration de processus d’entreprise en ajoutant qu’elle est extrêmement complexe et complète qui s’applique à l’origine sur des processus de production industrielle impliquant de nombreuses personnes.

Aujourd’hui, le Lean Six Sigma peut être utilisé dans toutes les entreprises quelle que soit la taille et le secteur. Néanmoins à l’origine de nombreuses personnes travaillaient à l’amélioration d’un processus de production et pour pouvoir donner des rôles et des responsabilités précis par conséquent ils ont défini des niveaux de compétence.
Donc il a été défini trois niveaux de compétence, le niveau Yellow belt, le niveau Green belt et le niveau Black Belt.

Le niveau Green belt est le niveau intermédiaire qui permet à quelqu’un de comprendre presque l’intégralité de la méthodologie d’amélioration continue Lean Six Sigma. Le seul niveau au-dessus le Green Belt est le Black Belt qui a pour mission de coacher des équipes de Green et de Yellow belt dans le cadre de projets d’amélioration.

Le Green Belt est ainsi le rôle intermédiaire qui connaît presque l’ensemble de la méthodologie et qui est capable de mener un projet d’amélioration Lean Six Sigma simple alors que le Black Belt est censé pouvoir mener parfaitement un projet d’amélioration Lean Six Sigma.

Le Green Belt est donc un excellent niveau de reconnaissance de la compétence en Lean 6 Sigma dans une entreprise, c’est également un niveau de certification très recherché et très connu qui permet de valoriser des compétences sur un CV et de les faire valoir dans un recrutement, par exemple : pour changer d’entreprise ou pour évoluer à l’intérieur de son entreprise.

Une démarche d’amélioration continue a pour objectif d’être toujours focalisée sur l’amélioration de ce qui est fait dans l’entreprise. Dans beaucoup de cas de figure, les processus sont considérés comme étant des dispositifs qui compliquent le travail, qui complexifient le travail, qui ne sont pas adaptables et quand on entend parler la mise en place d’un processus chacun comprend que le travail va être plus compliqué moins agréable où ce genre de chose.

En réalité, les processus sont censés simplifier le travail, le plus difficile et faire en sorte que le niveau de qualité du travail soit toujours le même. Et si dans l’entreprise un processus complique le travail et complique les activités au quotidien c’est parce qu’il n’est pas amélioré continuellement.
Il existe également de nombreux exemples, par exemple : dans un processus de gestion d’incident informatique, il se peut qu’une étape dans ce processus a été introduite, une étape de validation, par exemple : pour faire face à un cas de figure qui se produisait il y a quelques années.

Or aujourd’hui, on continue à faire cette étape de validation alors que le problème n’existe plus depuis longtemps et chacun sait que cette étape est inutile et qu’elle embête tout le monde. Mais comme le processus n’est pas amélioré continuellement alors les personnes se mettent à ne plus suivre le processus et la qualité diminue et le service rendu au client n’est plus au niveau attendu.

Quand le processus empêche de travailler c’est qui n’est pas dans une démarche d’amélioration continue, s’il était dans une démarche d’amélioration continue, chacun aurait remonté l’information selon laquelle l’étape de validation n’était plus nécessaire et constitue un gaspillage.
Et donc cette étape devrait être reconsidérée ou même éradiquée, c’est typiquement une démarche qui est utilisée lorsque l’on applique la méthode du Lean.

Une démarche de type Lean Six Sigma permet non seulement d’éradiquer les gaspillages mais également de garantir la répétabilité du processus c’est-à-dire que tous les dossiers, que tous les produits qui sortent de notre processus sont au même niveau de qualité.

Une démarche d’amélioration continue en utilisant une méthode de type Lean Six Sigma permet de s’assurer lorsque l’on identifie un gaspillage, une irrégularité ou quelque chose qui ne passe pas bien dans le processus alors on a l’assurance d’avoir cette information est collectée, remonté, analysé et que tout ce qui empêche le processus de fonctionner correctement et de travailler, de repenser et d’améliorer.

Typiquement, une démarche d’amélioration continue ne se termine jamais, un processus quand il rentre dans une démarche d’amélioration continue, il est toujours mesuré, contrôlé et les équipes qui travaillent sur le processus savent comment remontée des dysfonctionnements, remonter des idées d’amélioration de façon à ce que le processus facilite le travail au quotidien, plutôt de le complexifier, cela est la définition d’une démarche continue.

Formation Lean Six Sigma : Yellow Belt, Green Belt, Black Belt

A propos de Lean Six Sigma

Lean Six Sigma :

Six Sigma est une méthode de management qui vise à réduire les défauts et les erreurs dans les processus de fabrication afin d’améliorer la qualité et l’efficacité.

Objectifs de la méthode Six Sigma :

L’objectif principal de la méthode Six Sigma est d’accroître la satisfaction des clients en améliorant la qualité des processus de production et donc la qualité des produits.

Avantages de la formation Lean Six Sigma :


La méthode Six Sigma vise à améliorer les processus en mesurant les données de production. Cette méthode est particulièrement efficace dans la production de masse, car elle permet d’améliorer les tâches répétitives. Toutefois, toute entreprise peut effectuer des tâches répétitives mesurables et améliorer son processus.

Pas sûr(e) que cette formation soit faite pour vous ?

Nos conseillers peuvent diagnostiquer pour vous les formations et certifications les plus adaptées à vos projets et vos ambitions de carrière !

Formation Lean Six Sigma : Yellow Belt, Green Belt, Black Belt

Avis de nos stagiaires