Comment recevoir la subvention jusqu’à -500€ ?

Skills4all a obtenu une subvention pour l'aide à l'acquisition de compétences dans le digital

Tout savoir sur le projet de la transition professionnelle (PTP) : bénéfices, formation et impact

En 2022, moins de 19 000 employés ont profité du Projet de Transition Professionnelle (PTP), un nombre qui peut sembler peu important compte tenu des nombreux avantages que ce programme propose.

En 2022, moins de 19 000 employés ont profité du Projet de Transition Professionnelle (PTP), un nombre qui peut sembler peu important compte tenu des nombreux avantages que ce programme propose. L’objectif de cette initiative est de promouvoir et de soutenir la reconversion professionnelle des employés qui souhaitent changer de métier ou de secteur. Cela constitue une occasion précieuse pour ceux qui souhaitent progresser dans leur carrière. Bien que le nombre de bénéficiaires soit relativement limité, le PTP se présente comme une solution précieuse pour les employés qui souhaitent évoluer professionnellement, offrant non seulement une formation qualifiante, mais aussi une sécurité financière et contractuelle pendant cette période de difficulté.
Dans cet article, nous allons explorer en détail les contours du PTP, les démarches à suivre pour en bénéficier, ainsi que les témoignages et les statistiques qui soulignent son impact positif sur les parcours professionnels des individus qui ont saisi cette chance de réorientation.

Projet de transition professionnelle (PTP) : Définition

En résumé, le projet de transition professionnelle offre la possibilité aux employés de prendre un congé dédié à la formation certifiante pour faciliter leur reconversion professionnelle. Pendant cette période, un avantage significatif est accordé aux salariés : ils gardent leur emploi et perçoivent la totalité ou une partie de leur salaire tout au long de leur formation.

Les critères pour bénéficier du PTP:

  • Éligibilité : Réservé aux salariés du secteur privé possédant :
    • Un contrat de travail relevant du droit privé.
    • Un compte personnel de formation (CPF).
  • Critères d’ancienneté généraux :
    • Total de 24 mois d’ancienneté en tant que salarié, peu importe la nature des contrats, incluant au moins 12 mois dans la même entreprise.
  • Critères d’ancienneté spécifiques selon le type de contrat :
    • Pour les salariés en CDD : Nécessité de cumuler 24 mois d’expérience professionnelle, consécutifs ou non, sur les cinq dernières années.
    • Pour les intérimaires : Exigence de 1 600 heures de travail dans la branche, dont 600 heures au minimum au sein d’une même entreprise.
    • Pour les intermittents du spectacle : Obligation de justifier de 220 jours de travail effectif ou de cachets récoltés au cours des deux à cinq dernières années.
  • Données statistiques pour l’année 2022 (source : France compétences) :
    • Un total de 18 806 personnes ont bénéficié du projet de transition professionnelle, représentant une baisse de 5,9% par rapport à 2021, où 19 921 dossiers avaient été pris en charge.
    • Parmi les bénéficiaires en 2022, 69% avaient au plus un diplôme équivalent au baccalauréat, comparativement à 57% dans l’emploi salarié privé en général.
    • La majorité des bénéficiaires (plus de 60%) occupaient un poste d’employé.
    • 31% des bénéficiaires provenaient d’entreprises comptant moins de 50 salariés.

Démarches à effectuer pour bénéficier du PTP

  • Préparation du projet professionnel : Avant tout, le salarié doit définir avec précision son projet de reconversion, en identifiant clairement ses objectifs professionnels.
  • Procédure de demande de financement :
    • Étape initiale : Obtenir un dossier auprès de l’association Transitions Pro de sa région.
    • Dépôt du dossier : Remettre le dossier complété au moins deux mois avant le commencement de la formation envisagée pour la reconversion.
  • Analyse et validation du projet :
    • Évaluation : La commission paritaire de Transitions Pro examine le projet sous plusieurs angles, notamment sa pertinence et les perspectives d’emploi locales.
    • Validation nécessaire : L’admission au dispositif requiert l’approbation de ce comité d’experts, soulignant que l’accès au PTP n’est pas garanti même si le candidat remplit tous les critères.
  • Mobilisation des fonds :
    • Utilisation des droits CPF : Les droits accumulés sur le compte personnel de formation du salarié sont d’abord utilisés pour financer la formation.
  • Modalités de demande de congé :
    • Formations longues (plus de six mois) : Nécessité d’informer l’employeur via une demande écrite 120 jours avant la formation.
    • Formations courtes (moins de six mois) ou partielles : Alerter l’employeur 60 jours avant le début.
    • Délai de réponse de l’employeur : Ce dernier dispose de 30 jours pour répondre à la demande de congé. Sans réponse, le congé est considéré comme accepté.
  • Droit de report par l’employeur :
    • Report possible : L’employeur peut différer la demande de congé de neuf mois au maximum si l’absence du salarié risque d’impacter négativement l’activité de l’entreprise ou en cas d’absences simultanées significatives.
    • Conditions de refus : Le refus de la demande de congé est uniquement justifiable si le salarié ne remplit pas les conditions d’ancienneté requises.

Quelles formations et de quelle prise en charge financière peut profiter un bénéficiaire du PTP?

Le projet de transition professionnelle (PTP) finance principalement des formations certifiantes compatibles avec le compte personnel de formation (CPF), visant à faciliter la reconversion professionnelle des salariés. Selon France compétences, les formations financées par le PTP en 2022 ont duré en moyenne 962 heures, couvrant une large gamme de domaines. Parmi les plus fréquentes, on retrouve le diplôme d’État d’aide-soignant, le titre professionnel de conducteur du transport routier de marchandises, et de développeur web et web mobile. La majorité des certifications visent un niveau de qualification allant du CAP au bac+2, tandis que seulement 4% concernent des niveaux bac+5 et plus.

En termes de soutien financier, Transitions Pro régionale couvre la rémunération du salarié pendant la formation et les coûts restants non pris en charge par les droits CPF. L’indemnisation, conditionnée à l’assiduité, équivaut à 100% de la rémunération habituelle si celle-ci ne dépasse pas deux fois le Smic, 90% pour les salaires supérieurs et 60% si la formation dure plus d’un an. En 2022, chaque bénéficiaire a reçu une aide moyenne de 28 706 euros, pour un investissement total de 539,8 millions d’euros par les associations Transitions Pro, avec une grande partie allouée à la rémunération pendant la formation et une moindre part dédiée aux frais pédagogiques et aux aides logistiques.

Impacts du PTP sur le parcours et le contrat de travail

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP) occupe une place essentielle dans la carrière des employés qui souhaitent se reconvertir. Pendant le PTP, le contrat de travail est suspendu, ce qui donne au bénéficiaire la possibilité de suivre une formation tout en ayant la possibilité de reprendre son poste ou un emploi similaire sans avoir à garantir une adaptation du poste aux nouvelles compétences développées. Toutefois, cette période de formation est enregistrée comme du temps de travail réel, ce qui a un impact positif sur le calcul des congés payés, de l’ancienneté et d’autres droits liés à l’ancienneté tels que les primes. En outre, les participants sont considérés comme des stagiaires de la formation professionnelle, ce qui leur permet de conserver leurs droits à la protection sociale.

Les conséquences du PTP sur les emplois après la formation sont importantes. D’après France compétences et une étude menée par l’Observatoire des transitions professionnelles, 61% des participants trouvaient un emploi lié à leur formation six mois après leur sortie du dispositif. Tandis que la plupart ont saisi ces nouvelles opportunités en changeant d’entreprise, une partie continue de chercher un emploi correspondant à leur formation, s’investit dans la création d’entreprise ou poursuit d’autres formations. Les bénéficiaires mettent en évidence une amélioration significative en ce qui concerne leur intérêt pour le travail, leur reconnaissance des compétences, l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des responsabilités. Il est remarquable que 97% des personnes interrogées voient le PTP comme un outil pratique pour leur progression professionnelle, soulignant ainsi son rôle essentiel dans le développement de leur carrière.

Pourquoi se former au digital learning chez Skills4All ?

Skills4All est un certificateur et organisme de formation en digital learning, qui vous prépare aux certifications les plus reconnues sur le marché : PMI, AXELOS, IASSC, DevOps Institute, PEOPLECERT, GASQ, CFTL, BESTCERTIFS, dans les domaines de la cybersécurité, de l’IT, la data, l’IA, l’agilité, Scrum, Prince2, Lean Six Sigma, Gestion de projet et bien plus encore.

Avec nous, c’est quand vous voulez, où vous voulez, 24/7/365, à votre rythme.

Nous proposons des formations certifiantes, éligibles au CPF et reconnues dans le monde entier.

Skills4All est accrédité par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation) en tant que certificateur dans le domaine de la sécurité de l’information : nos certifications sont les meilleures du marché et répondent à la norme ISO 17024, la plus exigeante aujourd’hui. Obtenir une certification Skills4All ou BestCertifs aujourd’hui c’est le gage d’une reconnaissance forte du marché qui valorisera vos compétences.

N’attendez plus, réservez votre formation 100% en ligne immédiatement ou contactez-nous au (+33) 1-85-39-09-73 ou sur contact@skills4all.com.

Vous appréciez cet article. Merci de le partager !

Articles recommandés

S’inscrire à la newsletter