Remobiliser un membre démotivé de l’équipe

Un salarié démotivé perd en efficacité et peut entraîner chaque membre de son équipe dans sa chute. Si vous n’agissez pas rapidement et avec finesse, cela ne serait pas bon pour le groupe et encore moins pour l’entreprise. Quelles sont les étapes à suivre pour booster avec doigté le moral d’un salarié ?

Découvrir nos formations en ligne

Déterminez la raison de cette démotivation

Un bon leader doit connaître chaque membre de son équipe et déceler rapidement les changements de comportement de ce dernier. Tantôt progressive, tantôt brutale, la démotivation ne choisit pas toujours ses victimes.

C’est au manager de trouver la cause de cette baisse soudaine ou grandissante de moral qui est, peut-être, due à un problème personnel ou professionnel. Il pourra ainsi déterminer les actions à mettre en œuvre pour motiver à nouveau le salarié et créer une meilleure cohésion au sein de son équipe.

Ouvrez le dialogue

Une fois la cause de la démotivation du membre de votre équipe décelée, pensez à ouvrir le dialogue avec ce dernier. Une approche en douceur est fortement recommandée. Si plusieurs de vos collaborateurs se trouvent dans une impasse, abordez-les individuellement.

Évitez d’apporter un air trop formel à cette discussion qui ne ressemblera en rien à un entretien. L’échange restera simple et rassurant. Prêtez oreille à ses difficultés ainsi que ses attentes et n’oubliez pas de le rassurer. Votre objectif, dans cette première démarche, est de le faire revenir de son propre gré dans l’équipe.

Faites appel à un tiers

L’étape du dialogue a échoué ? N’hésitez pas à demander à un membre du même service de s’entretenir avec lui. Les salariés démotivés ont effectivement davantage de réticence à se confier à leur hiérarchie. Entre collègues, la confiance s’établit plus facilement. En tant que chef de service, assurez-vous de demander un débriefing afin de garder la main.

Lancez le salarié sur une mission

La cause de la démotivation vient d’un manque de challenge ? Confiez un nouveau projet à votre salarié démoralisé et nommez-le responsable. Les grands discours sont effectivement moins efficaces qu’une implication par l’action. Le manager devra néanmoins s’attendre à un éventuel échec du travail qu’on lui a confié. L’instauration de points réguliers garantira l’avancement du projet.

Demandez l’avis de votre supérieur hiérarchique

Votre collaborateur ne se décide toujours pas à aller de l’avant ? Demandez conseil auprès d’autres responsables d’équipe ou de votre supérieur hiérarchique. Parlez de vos inquiétudes concernant le membre de votre équipe et de votre désir de lui venir en aide aux ressources humaines, par exemple. Cette démarche ne doit cependant pas être communiquée au groupe que vous gérez.

Élevez la voix

Si le doigté a échoué, vous allez devoir user de votre nom de supérieur hiérarchique pour mettre le salarié devant ses responsabilités lors d’un rendez-vous formel. Cette étape sonne peut-être comme un échec, mais l’aboutissement du projet et la cohésion d’équipe restent vos principaux objectifs.

Découvrir nos formations en ligne

Laisser un commentaire

Shares
Share This