Skills4All

L’information joue un rôle capital dans la vie et dans la réussite d’une entreprise. Plusieurs fonctions clés dépendent d’elle à savoir décisionnelle, technologique, opérationnelle et même humaine. Sa gestion nécessite alors une compétence particulière. A l’heure actuelle, la technologie devient un acteur important dans la gestion de projet.

Passer par la case formation est donc un incontournable pour toute entreprise implémentant l’ITIL. Et comme l’improvisation ne peut se faire dans une gestion de projet, l’adoption d’une des méthodes Agile, dont le Scrum, est également incontournable.

L’ITIL, un atout pour l’entreprise

Un recueil de savoirs informatiques

ITIL ou Information Technology Infrastructure Library se traduit par Bibliothèque pour l’Infrastructure des Technologies de l’Information. Projet créé en Grande-Bretagne à partir de 1980, il avait pour but de gérer les connaissances en Technologie de l’Information (IT) et du développement du Business Process Management (BPM). Depuis sa création, l’accumulation de savoirs et de pratiques des processus IT ne cessent de s’accroître et s’étend alors vers d’autres pays. Ce recueil de bonnes pratiques de management du service informatique a donc permis aux développeurs, consultant et entreprise de profiter de cette partage d’expérience pour adapter leur service IT dans l’entreprise.

L’ITIL en entreprise

Aujourd’hui ITIL est devenu une référence à travers le monde en matière de gestion des services informatiques et des technologies de l’information. Pourquoi ? ITIL permet d’aligner de manière efficace les exigences et les risques pour une entité donnée. Très avantageux, il permet de faciliter les échanges d’informations et de connaissances au sein de l’entreprise grâce à une méthodologie et une nomenclature commune. La démarche comprend un ensemble de processus traitant la gestion de problèmes, la planification de l’implémentation de la gestion de service.

Par ailleurs, la démarche ITIL a pour objectif d’apporter des améliorations significatives au service pour le client. D’où l’importance de l’efficacité des fonctions informatiques au sein de l’entreprise. Pourquoi ? Grâce à l’informatisation, la société adoptant la méthode ITIL bénéficie d’un gain de temps au niveau des processus, d’une réduction des coûts des technologies de l’information. Les rôles et les responsabilités des équipes sont plus précis et plus définis ce qui permet d’obtenir un processus plus cohérent au niveau des services. Leur productivité se retrouve alors accrue et l’entreprise en profite pour fournir une prestation de services de qualité. De cette manière, les clients peuvent alors profiter d’une expérience supérieure.

Les formations ITIL

Des formations en ITIL sont recommandées pour les entreprises souhaitant implanter cette méthode au sein de leur organisation. D’ailleurs, à l’heure actuelle, plus d’un million de professionnels ont passé le cap de la certification. Pour ce faire, la certification ITIL s’obtient par le suivi d’une formation correspondante et se finalise par un examen au sein d’une institution accréditée. Cette dernière peut fournir quatre niveaux de certifications à savoir ITIL Foundation, ITIL intermediate, ITIL expert et ITIL Master.

Découvrir la formation ITIL

La méthode Scrum, la livraison d’un produit complexe

Une méthode Agile à cycle court

Tiré du monde du rugby, l’appellation Scrum signifie mêlée. En le transposant au monde des entreprises, cette méthode implique la capacité à réorienter un développement de produit au cours de son avancement en adoptant une démarche participative et dynamique. Scrum s’oriente alors vers une livraison rapide de prototype destiné aux clients et aux membres de l’équipe pour qu’ils puissent l’étudier avant de livrer le produit final.Il existe donc un travail collaboratif entre le client et l’équipe du projet. Conformément aux principes de la méthode Agile, le client est mis au cœur du projet du début jusqu’à la fin.

La durée des itérations ne s’étale que sur quelques semaines. Un cycle tellement court qu’il prend l’appellation de sprint. Il est à noter qu’avant chaque sprint, les acteurs du projet se réunissent pour planifier les exigences des clients à prioriser. Appelé product backlog, ces exigences sont hiérarchisées avec le client. Entièrement évolutif en fonction des besoins du client, le référentiel des exigences ne doit pas contenir tant d’attentes dès le début du projet.

Les différents rôles dans un projet Scrum

Comme dans toute méthode qui se respecte, chaque collaborateur détient un rôle précis. On distingue en premier lieu le Scrum Master. Il veille à ce que les principes et valeurs du Scrum soient respectés durant le déroulement du développement. Tel un médiateur, il s’assure que la communication au sein de l’équipe soit facilitée. Il cherche constamment comment améliorer la productivité de son équipe.

Vient ensuite les membres de l’équipe. Chacun contribue en mettant leur savoir-faire au profit du produit. Ils ont pour mission d’accomplir les tâches qui leur sont destinées. Le nombre des effectifs varie de 6 à 10 personnes et peut même atteindre les 200.

Le Product Owner joue le rôle du client en établissant les spécifications du produit. Après étude, c’est lui qui définit quelle fonctionnalité est à développer ou à corriger en premier avant de valider le produit livrable.

Les différentes certifications

Pour être efficace, le chef de projet devra suivre une formation pour maîtriser le Scrum et pour acquérir les bonnes méthodes de travail. Il existe diverses formations certifiant chef de projet méthode Agile ou certifiant aux méthodes agiles elles-mêmes. Les certifications les plus connues sont celles octroyées par Scrum.org dont le Professional Scrum Developer (PSD), le Professional Scrum Master I et II (PSM), le Professional Scrum Product Owner I et II (PSPO). Il faudra investir entre 150 à 200 dollars en fonction de la certification désirée. Pour les niveaux II, les frais de certification atteignent les 500 dollars.

Découvrir la formation SCRUM

Deux méthodes complémentaires

Alors que l’ITIL est très ancré sur le processus et sur la documentation sans donner d’indication sur la manière d’exécuter les tâches, le Scrum permet de prendre des décisions rapidement sans donner de référence. En combinant ces deux méthodes, une entreprise peut gagner un haut niveau d’automatisation des processus.

Shares
Share This